Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeau et jeux paralympiques

Les jeux olympiques de Pékin ce sont terminés par une très belle cérémonie de clôture le 25 août. Lors de cette soirée, qualifiée d’exceptionnelle, le maire de Pékin à remis à son homologue de Londres le drapeau olympique. En effet, c’est dans cette capitale européenne qu’auront lieu les prochains jeux en 2012.

img

Pourtant, quelques jours plus tard, le drapeau aux cinq cercles sera de nouveau hissé avec, à ses côtés, non pas la flamme olympique, mais plutôt la flamme paralympique. Pendant encore quelques temps, Pékin va pouvoir vibrer de nouveau avec l’ouverture des jeux paralympiques qui dureront 11 jours. Durant ce temps, c’est près de 4 000 sportifs venus de 150 pays qui vont s’affronter dans une vingtaine de sports.

Le but ? Prouver que le sport est accessible à tous. Et c’est le 6 septembre 2008 qu’a eu lieu la 13ème cérémonie d’ouverture des jeux paralympiques sous les yeux des athlètes. Parmi eux, 151 français dont Assia El’Hannouni, la porteuse du drapeau français. On se souvient de cette sportive pour ses exploits aux jeux d’Athènes où elle remporta 4 médailles d’or et revient avec 4 records du monde.

 

Drapeau, athlètes et compétitions

L’objectif de la délégation française est de rester dans le top 10. Ayant terminée 9ème aux jeux d’Athènes, l’équipe aimerait bien remonter dans le classement. C’est avec l’athlétisme et le tennis de table que la France espère obtenir le plus grand nombre de médailles, et ainsi voir notre drapeau flotter en guise de récompense. En effet, c’est dans ces sports que notre pays compte le plus d’athlète.

 

Autres disciplines

D’autres disciplines sont bien sûr représentées comme la natation, le judo, l’escrime, le cyclisme, l’haltérophilie… des sports que la France aimerait rajouter à son palmarès puisqu’elle vise une soixantaine de médailles. C’est avec le judo que l’équipe de France commence la compétition. Dans les tribunes, des supporters ayant fait le voyage encouragent les sportifs en brandissant le drapeau tricolore.

Après l’angoisse de la première épreuve, les suivantes s’enchaînent à un rythme effréné avec des déceptions, des joies, de nouveaux records et avec, toujours fidèle au poste dans les tribunes, le drapeau français. Au total, et après 11 jours de compétition, l’équipe de France à reporté 12 médailles d’or, 21 médailles d’argent et 19 médailles de bronze soit un total de 52 médailles.

Durant ces presque deux semaines, on se souviendra de moments forts, comme la médaille de bronze d’athlétisme en relais 4 x 100 mètres où les relayeurs ont pris la pose. On se souviendra également de Laurent François, qui décrocha une médaille d’or en escrime dans la catégorie sabre individuel, mais aussi des autres victoires toutes aussi importantes.

 

Fin des jeux pour drapeau

C’est sous une pluie de feuille d’érable, symbole de l’automne à Pékin, que la flamme paralympique c’est éteinte, entraînant avec elle, la descente du drapeau olympique. Ces jeux ont été qualifiés d’inoubliables tant par les performances réalisées que par l’émotion qu’ils ont dégagé. Une belle leçon de vie en fait.

Seul ombre au tableau pour la délégation française ? Le fait que le Président de la République, n’est pas fait le déplacement à Beijing alors qu’il l’avait fait pour les athlètes olympiques. Désintéressement du drapeau paralympique ? En tout cas Monsieur Sarkozy c’est rattrapé en invitant la délégation paralympique à l’Elysée et en faisant, en prime, un beau discours.

 

Prochain drapeau pour Londres

Mais on peut se demander si cela sera suffisant pour oublier sa maladresse… Dans tout les cas, il n’y a aucun doute sur le fait que notre drapeau sera de sortie lors des prochains jeux à Londres, où l’on espère que les athlètes paralympiques réussirons de nouveaux exploits.

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

Les jeux olympiques de Pékin ce sont terminés par une très belle cérémonie de clôture le 25 août. Lors de cette soirée, qualifiée d’exceptionnelle, le maire de Pékin à remis à son homologue de Londres le drapeau olympique. En effet, c’est dans cette capitale européenne qu’auront lieu les prochains jeux en 2012.

img

Pourtant, quelques jours plus tard, le drapeau aux cinq cercles sera de nouveau hissé avec, à ses côtés, non pas la flamme olympique, mais plutôt la flamme paralympique. Pendant encore quelques temps, Pékin va pouvoir vibrer de nouveau avec l’ouverture des jeux paralympiques qui dureront 11 jours. Durant ce temps, c’est près de 4 000 sportifs venus de 150 pays qui vont s’affronter dans une vingtaine de sports.

Le but ? Prouver que le sport est accessible à tous. Et c’est le 6 septembre 2008 qu’a eu lieu la 13ème cérémonie d’ouverture des jeux paralympiques sous les yeux des athlètes. Parmi eux, 151 français dont Assia El’Hannouni, la porteuse du drapeau français. On se souvient de cette sportive pour ses exploits aux jeux d’Athènes où elle remporta 4 médailles d’or et revient avec 4 records du monde.

 

Drapeau, athlètes et compétitions

L’objectif de la délégation française est de rester dans le top 10. Ayant terminée 9ème aux jeux d’Athènes, l’équipe aimerait bien remonter dans le classement. C’est avec l’athlétisme et le tennis de table que la France espère obtenir le plus grand nombre de médailles, et ainsi voir notre drapeau flotter en guise de récompense. En effet, c’est dans ces sports que notre pays compte le plus d’athlète.

 

Autres disciplines

D’autres disciplines sont bien sûr représentées comme la natation, le judo, l’escrime, le cyclisme, l’haltérophilie… des sports que la France aimerait rajouter à son palmarès puisqu’elle vise une soixantaine de médailles. C’est avec le judo que l’équipe de France commence la compétition. Dans les tribunes, des supporters ayant fait le voyage encouragent les sportifs en brandissant le drapeau tricolore.

Après l’angoisse de la première épreuve, les suivantes s’enchaînent à un rythme effréné avec des déceptions, des joies, de nouveaux records et avec, toujours fidèle au poste dans les tribunes, le drapeau français. Au total, et après 11 jours de compétition, l’équipe de France à reporté 12 médailles d’or, 21 médailles d’argent et 19 médailles de bronze soit un total de 52 médailles.

Durant ces presque deux semaines, on se souviendra de moments forts, comme la médaille de bronze d’athlétisme en relais 4 x 100 mètres où les relayeurs ont pris la pose. On se souviendra également de Laurent François, qui décrocha une médaille d’or en escrime dans la catégorie sabre individuel, mais aussi des autres victoires toutes aussi importantes.

 

Fin des jeux pour drapeau

C’est sous une pluie de feuille d’érable, symbole de l’automne à Pékin, que la flamme paralympique c’est éteinte, entraînant avec elle, la descente du drapeau olympique. Ces jeux ont été qualifiés d’inoubliables tant par les performances réalisées que par l’émotion qu’ils ont dégagé. Une belle leçon de vie en fait.

Seul ombre au tableau pour la délégation française ? Le fait que le Président de la République, n’est pas fait le déplacement à Beijing alors qu’il l’avait fait pour les athlètes olympiques. Désintéressement du drapeau paralympique ? En tout cas Monsieur Sarkozy c’est rattrapé en invitant la délégation paralympique à l’Elysée et en faisant, en prime, un beau discours.

 

Prochain drapeau pour Londres

Mais on peut se demander si cela sera suffisant pour oublier sa maladresse… Dans tout les cas, il n’y a aucun doute sur le fait que notre drapeau sera de sortie lors des prochains jeux à Londres, où l’on espère que les athlètes paralympiques réussirons de nouveaux exploits.