Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeau kosovar, l'histoire d'une naissance

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres, aujourd’hui, c’est un jour historique : je suis libre. Ce matin, on m’a proclamé indépendant. Enfin. Pourtant, ce n’était pas gagné. Beaucoup étaient contre mais grâce aux soutiens et à la reconnaissance des grands de ce monde, je peux enfin le dire et le revendiquer : moi, le Kosovo, je suis indépendant.

Pourtant, il me manque quelque chose. Quelque chose qui me représente, moi et mon peuple. Quelque chose qui fait qu’on nous reconnaîtra et sous lequel nous pourrions tous se rassembler. J’y suis : un drapeau.

Le projet du drapeau
 
Mais moi, je veux un beau drapeau. On ne m’a pas fait attendre aussi longtemps pour rien ! Je vais donc laisser faire les spécialistes. Il faudrait quand même que tout le monde puisse s’exprimer. L’idée me vient alors de lancer un concours ; comme ça, je pourrais choisir le drapeau qui me symbolise le mieux. Alors, c’est d’accord, que tout le monde laisse parler son imagination. Mais que cette compétition soit internationale car c’est ça, l’esprit d’un état, il faut voir au delà de ses frontières.

Identifiable et unique...

Attention, je vais quand même fixer quelques contraintes. Sinon, c’est pas un drapeau, que j’aurais mais tout un stock pour les prochains siècles à venir.

imgAlors, les règles : voyons… j’aimerais qu’il soit simple mais original, stylé et identifiable, et puis, qu’il reflète quand même mon état d’esprit. Oui, c’est pas mal ça.

Mais surtout, surtout, pas d’aigle noir du drapeau albanais comme celui que j’utilisais avant, quand je n’étais qu’une province. Maintenant que je suis une nation, il faut que mon drapeau soit unique.

Le drapeau se dessine : la fin de la compète
img
Enfin, c’est terminé. C’est pas de tout repos de voir toutes ces ébauches de drapeaux. Et on peut dire que j’en ai vu aussi bien de toutes les couleurs que de toutes les formes. Mais je suis rassuré, car les gens ont pris ce concours très à cœur.
 

J'en ai trouvé un, qui, je dois dire me plaît beaucoup. Je pense même qu’en faisant quelques petites rectifications, ce drapeau là sera parfait.

 

En plus, le drapeau est né de la fantaisie de deux kosovars. Que demander de mieux ? Non pas que je fasse du favoritisme mais quand même, qu’il est beau ! Il me représente, moi, le Kosovo, en doré, sur un fond bleu avec six étoiles juste au dessus de mes frontières. La classe !

Un clin d'oeil au drapeau européen

En plus, j’aime beaucoup ce petit clin d’œil au drapeau européen car j’espère bien qu’un jour je ferais partie intégrante de l’Union Européenne. Et l’idée de mettre six étoiles pour symboliser mes régions est vraiment excellente ! Bref, je ne pouvais pas rêver mieux.

L’adoption du drapeau

Les retouches, c’est réglé. Il ne reste plus qu’à présenter mon drapeau au parlement. Cet honneur revient à mon premier ministre, Hashim Thaçi, qui le dévoile à Pristina, ma capitale en même temps que la déclaration d’indépendance. Une grande journée s’annonce. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’ils sont tous deux adoptés.

Mon drapeau symbole...

Puis, c’est à mon peuple de le découvrir. Une journée que je n’oublierais jamais : le 17 février 2008. Car c’est sous une véritable ovation qu'il est salué. 

Et à ce moment là, je suis fier d’être ce que je suis : un état jeune qui a la volonté de s’intégrer. Et grâce à mon drapeau, j’ai vraiment une identité nationale.

J’espère juste qu’il deviendra réellement, dans le cœur des kosovars, le drapeau symbole de leur nouvelle nation.

 

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres, aujourd’hui, c’est un jour historique : je suis libre. Ce matin, on m’a proclamé indépendant. Enfin. Pourtant, ce n’était pas gagné. Beaucoup étaient contre mais grâce aux soutiens et à la reconnaissance des grands de ce monde, je peux enfin le dire et le revendiquer : moi, le Kosovo, je suis indépendant.

Pourtant, il me manque quelque chose. Quelque chose qui me représente, moi et mon peuple. Quelque chose qui fait qu’on nous reconnaîtra et sous lequel nous pourrions tous se rassembler. J’y suis : un drapeau.

Le projet du drapeau
 
Mais moi, je veux un beau drapeau. On ne m’a pas fait attendre aussi longtemps pour rien ! Je vais donc laisser faire les spécialistes. Il faudrait quand même que tout le monde puisse s’exprimer. L’idée me vient alors de lancer un concours ; comme ça, je pourrais choisir le drapeau qui me symbolise le mieux. Alors, c’est d’accord, que tout le monde laisse parler son imagination. Mais que cette compétition soit internationale car c’est ça, l’esprit d’un état, il faut voir au delà de ses frontières.

Identifiable et unique...

Attention, je vais quand même fixer quelques contraintes. Sinon, c’est pas un drapeau, que j’aurais mais tout un stock pour les prochains siècles à venir.

imgAlors, les règles : voyons… j’aimerais qu’il soit simple mais original, stylé et identifiable, et puis, qu’il reflète quand même mon état d’esprit. Oui, c’est pas mal ça.

Mais surtout, surtout, pas d’aigle noir du drapeau albanais comme celui que j’utilisais avant, quand je n’étais qu’une province. Maintenant que je suis une nation, il faut que mon drapeau soit unique.

Le drapeau se dessine : la fin de la compète
img
Enfin, c’est terminé. C’est pas de tout repos de voir toutes ces ébauches de drapeaux. Et on peut dire que j’en ai vu aussi bien de toutes les couleurs que de toutes les formes. Mais je suis rassuré, car les gens ont pris ce concours très à cœur.
 

J'en ai trouvé un, qui, je dois dire me plaît beaucoup. Je pense même qu’en faisant quelques petites rectifications, ce drapeau là sera parfait.

 

En plus, le drapeau est né de la fantaisie de deux kosovars. Que demander de mieux ? Non pas que je fasse du favoritisme mais quand même, qu’il est beau ! Il me représente, moi, le Kosovo, en doré, sur un fond bleu avec six étoiles juste au dessus de mes frontières. La classe !

Un clin d'oeil au drapeau européen

En plus, j’aime beaucoup ce petit clin d’œil au drapeau européen car j’espère bien qu’un jour je ferais partie intégrante de l’Union Européenne. Et l’idée de mettre six étoiles pour symboliser mes régions est vraiment excellente ! Bref, je ne pouvais pas rêver mieux.

L’adoption du drapeau

Les retouches, c’est réglé. Il ne reste plus qu’à présenter mon drapeau au parlement. Cet honneur revient à mon premier ministre, Hashim Thaçi, qui le dévoile à Pristina, ma capitale en même temps que la déclaration d’indépendance. Une grande journée s’annonce. Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’ils sont tous deux adoptés.

Mon drapeau symbole...

Puis, c’est à mon peuple de le découvrir. Une journée que je n’oublierais jamais : le 17 février 2008. Car c’est sous une véritable ovation qu'il est salué. 

Et à ce moment là, je suis fier d’être ce que je suis : un état jeune qui a la volonté de s’intégrer. Et grâce à mon drapeau, j’ai vraiment une identité nationale.

J’espère juste qu’il deviendra réellement, dans le cœur des kosovars, le drapeau symbole de leur nouvelle nation.