Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeau pour une libération

imgC’est lors d’un de ses discours, avec en arrière plan l’habituel drapeau français que le Président de la République a demandé, le 1er avril, la libération de l’otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, prisonnière des FARC depuis maintenant six ans et qui serait en danger de mort.

 

 

Situation inquiétante

imgEn effet, la situation est plus qu’inquiétante. Un otage, relâché le 28 février 2008 aurait révélé que l’état de santé d’Ingrid serait très alarmant. Le président a même annoncé, lors de son discours, l’envoi d’une mission humanitaire pour prendre contact avec les guérilleros, et on parlerait d’ores et déjà de la Croix Rouge, association facilement reconnaissable à sondrapeau.

 

Le drapeau de l'espoir

Mais cet appel fera-t-il vraiment avancer les choses ? Car, à l’heure actuelle, la situation reste très compliquée. En effet, après la mort du numéro deux des FARC, la possibilité que l’otage soit libéré est quasiment improbable. Alors, comme à Bordeaux, où un drapeau à l’effigie d’Ingrid trône sur la face de l’hôtel de ville, des manifestations de soutien à sa libération ont lieu un peu partout en France mais aussi dans le monde.

 

Le drapeau des FARC

Ingrid Betancourt a été enlevé le 23 février 2002, juste avant la campagne présidentielle à laquelle elle comptait se présenter. Ses ravisseurs, les FARC, groupe communiste, sont les acteurs de la guérilla colombienne qui les opposent au gouvernement actuel. Ce groupe est composé d’environ 18000 personnes et possède son propre drapeau, symbole de revendications.

Ce drapeau est presque le même que celui du pays, à savoir qu’il est composé de trois bandes horizontales de couleur jaune, bleu et rouge. Le jaune serait pour l’or, le bleu pour les deux océans qui baignent les côtes de la Colombie et enfin, le rouge, pour le sang versé lors de la libération du pays.

Le même drapeau à un détail près

Celui des FARC est donc le même avec quelques petites choses en plus. En effet, leur drapeau, en plus des bandes colorées, a en son centre, la carte du pays en blanc. Dans cette carte figurent deux fusils croisés avec, au dessus, un livre surmonté du sigle FARC-EP.

Le sigle FARC signifiant Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes est très connu puisque le groupe a été fondé en 1964. Celui qui le suit, EP l’est moins. Ces lettres sont pour Armée du Peuple (Ejército del pueblo en espagnol). Cette abréviation a été ajoutée sur le drapeau ainsi qu’un nom officiel en 1982, suite à la grande progression des révolutionnaires.

 

Drapeau de soutien

Les FARC sont présents sur près de 40 % du territoire en particulier dans la jungle du sud-est et l'on sait qu'ils ont recours à la prise d'otages pour finacer leurs actions. C’est donc dans ce but et sûrement pour des raisons politiques que fut enlevée Ingrid Betancourt. Depuis, son image ainsi que celles de nombreux autres otages, est régulièrement sur des drapeaux, des affiches… pour militer contre sa détention.

Il y a eu, en 6 ans, de nombreuses manifestations pour qu’elle soit libérée. Une des plus récentes a eu lieu à Paris le premier mars, devant l’ambassade colombienne. Dans cette foule, on pouvait voir un drapeau à l’effigie de la franco-colombienne. Au cœur de se rassemblement, plusieurs personnalités dont Renaud et la journaliste Florence Aubenas, détenue en Irak pendant plusieurs mois.

Au dernières nouvelles, la mission humanitaire devrait partir aujourd’hui 2 avril 2008 ou, au plus tard demain. Elle aura pour but de prendre contact avec les FARC et de soigner Ingrid Betancourt. Il ne reste plus à espérer que cette mission n’arrive pas trop tard et que le prochain drapeau à son image soit signe de joie et non de tristesse.

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

imgC’est lors d’un de ses discours, avec en arrière plan l’habituel drapeau français que le Président de la République a demandé, le 1er avril, la libération de l’otage franco-colombienne Ingrid Betancourt, prisonnière des FARC depuis maintenant six ans et qui serait en danger de mort.

 

 

Situation inquiétante

imgEn effet, la situation est plus qu’inquiétante. Un otage, relâché le 28 février 2008 aurait révélé que l’état de santé d’Ingrid serait très alarmant. Le président a même annoncé, lors de son discours, l’envoi d’une mission humanitaire pour prendre contact avec les guérilleros, et on parlerait d’ores et déjà de la Croix Rouge, association facilement reconnaissable à sondrapeau.

 

Le drapeau de l'espoir

Mais cet appel fera-t-il vraiment avancer les choses ? Car, à l’heure actuelle, la situation reste très compliquée. En effet, après la mort du numéro deux des FARC, la possibilité que l’otage soit libéré est quasiment improbable. Alors, comme à Bordeaux, où un drapeau à l’effigie d’Ingrid trône sur la face de l’hôtel de ville, des manifestations de soutien à sa libération ont lieu un peu partout en France mais aussi dans le monde.

 

Le drapeau des FARC

Ingrid Betancourt a été enlevé le 23 février 2002, juste avant la campagne présidentielle à laquelle elle comptait se présenter. Ses ravisseurs, les FARC, groupe communiste, sont les acteurs de la guérilla colombienne qui les opposent au gouvernement actuel. Ce groupe est composé d’environ 18000 personnes et possède son propre drapeau, symbole de revendications.

Ce drapeau est presque le même que celui du pays, à savoir qu’il est composé de trois bandes horizontales de couleur jaune, bleu et rouge. Le jaune serait pour l’or, le bleu pour les deux océans qui baignent les côtes de la Colombie et enfin, le rouge, pour le sang versé lors de la libération du pays.

Le même drapeau à un détail près

Celui des FARC est donc le même avec quelques petites choses en plus. En effet, leur drapeau, en plus des bandes colorées, a en son centre, la carte du pays en blanc. Dans cette carte figurent deux fusils croisés avec, au dessus, un livre surmonté du sigle FARC-EP.

Le sigle FARC signifiant Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes est très connu puisque le groupe a été fondé en 1964. Celui qui le suit, EP l’est moins. Ces lettres sont pour Armée du Peuple (Ejército del pueblo en espagnol). Cette abréviation a été ajoutée sur le drapeau ainsi qu’un nom officiel en 1982, suite à la grande progression des révolutionnaires.

 

Drapeau de soutien

Les FARC sont présents sur près de 40 % du territoire en particulier dans la jungle du sud-est et l'on sait qu'ils ont recours à la prise d'otages pour finacer leurs actions. C’est donc dans ce but et sûrement pour des raisons politiques que fut enlevée Ingrid Betancourt. Depuis, son image ainsi que celles de nombreux autres otages, est régulièrement sur des drapeaux, des affiches… pour militer contre sa détention.

Il y a eu, en 6 ans, de nombreuses manifestations pour qu’elle soit libérée. Une des plus récentes a eu lieu à Paris le premier mars, devant l’ambassade colombienne. Dans cette foule, on pouvait voir un drapeau à l’effigie de la franco-colombienne. Au cœur de se rassemblement, plusieurs personnalités dont Renaud et la journaliste Florence Aubenas, détenue en Irak pendant plusieurs mois.

Au dernières nouvelles, la mission humanitaire devrait partir aujourd’hui 2 avril 2008 ou, au plus tard demain. Elle aura pour but de prendre contact avec les FARC et de soigner Ingrid Betancourt. Il ne reste plus à espérer que cette mission n’arrive pas trop tard et que le prochain drapeau à son image soit signe de joie et non de tristesse.