Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeaux en fête

En ce jour d’été, le 14 juillet pour être précis, tout le monde est en ébullition. En effet, ce n’est pas une journée comme les autres pour les drapeaux. En France, c’est jour de fête nationale. La célébration de la Prise de la Bastille, journée révolutionnaire et sanglante de 1789 qui permit au peuple français de franchir un nouveau pas contre la royauté. C’est d’ailleurs à cette période qu’apparurentt les cocardes tricolores qui laissèrent place ensuite au drapeau bleu, blanc, rouge, emblème de la République.

Mais revenons à notre belle journée de juillet, car un programme chargé se prépare un peu partout dans le pays. Défilés, parades, commémorations, bals, feux d’artifice, tout le monde y aura droit. Autant dire un stresse considérable pour les acteurs principaux de la journée : les drapeaux.

Des drapeaux partout

Qu’ils soit montés sur hampe, brandit par la foule ou agités par les plus petits, ils seront, le temps d’une journée, considérés comme des stars et le signe de ralliement d’un peuple uni. Et ces drapeaux, fièrs de représenter le courage et la liberté, n’auront d’autres choix que de donner le meilleurs d’eux même afin d’être les plus beaux possible.

Et oui, pas facile d’être un drapeau en ce jour. A Paris, on les installe afin d’être bien vus du public et pour le défilé militaire. Dans les petites villes, les drapeaux sont, le plus souvent, dressés sur la place du village. Ils ont alors tout le loisir d’observer se qui s’y passe, s’étonnant même de cette drôle de cohabitation entre les défilés militaire et les bals en plein air.

Le grand défilé

Dans la capitale, tous sont fébriles. Bientôt, le Président fera son apparition et alors, la parade pourra débuter. Et, tout à coup, dans un grand silence, il arrive. Alors le moment tant attendu peut commencer. Et ce sont des chars, des troupes… qui défilent devant les yeux ébahit des drapeaux, claquant fièrement au vent.

Dans une charmante petite commune de Bretagne, sur la grande place, c’est au maire de lancer la cérémonie. Tout d’abord, commémorations au monument aux morts, puis un petit défilé. Et même s’il n’est pas aussi grand et aussi beau que celui de grandes villes, il n’empêche pas que les drapeaux sont aussi fièrs d’être là, flottant aux rythme de la fanfare.

Ensemble autour du drapeau

Ensuite, un banquet est organisé afin que tout les habitants se retrouvent ensemble, toujours dans un sentiment d’union et de partage. On mange, on chante, on rit, on se souvient. Autour des plus âgés, les enfants sont assis, les oreilles grandes ouvertes, à les écouter raconter leur enfance, leurs souvenirs, la guerre et les fêtes de village. Et, un peu plus haut, les drapeaux écoutent aussi, fascinés.

Puis, vient l’heure du bal. Alors tout le monde se lève, et c’est sur des musiques entraînantes qu’est célébrée la fête nationale. Les couples se lèvent tandis que les garçons prennent le parti d’inviter les jeunes filles sous le regard amusé des anciens. Les enfants courent entre les danseurs, riant, heureux d’être à une fête de grand. Et les drapeaux ne sont pas en reste, claquants au son de l’accordéon.

Le repos des drapeaux

Le jour commence à tomber. Il est temps que le soleil aille se coucher pour laisser place à une magnifique nuit étoilée qui sera agrémenter de beaucoup de couleurs. En effet, aux quatre coins de la France seront tirés de superbes feux multicolores. Et c’est avec autant d’impatience que toutes ces personnes réunies que les drapeaux attendent cet instant.

Dès les premiers tirs, tout le monde retient son souffle s’émerveillant de la beauté du spectacle. Les derniers feux font leur apparition avec le bouquet final et c’est dans un dernier éclat que la nuit reprends tout ses droits.

Alors, tout le monde rentre chez soi, déçu, que ce soit déjà la fin de cette merveilleuse journée mais heureux d’avoir pu y participer. Quant aux drapeaux, il est temps pour eux d’avoir un peu de repos, bien mérité. Et comme pour leur rendre hommage, ou peut être un peu jalouse du soleil, la lune se lève pour les éclairer, et pouvoir un peu les contempler.

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

En ce jour d’été, le 14 juillet pour être précis, tout le monde est en ébullition. En effet, ce n’est pas une journée comme les autres pour les drapeaux. En France, c’est jour de fête nationale. La célébration de la Prise de la Bastille, journée révolutionnaire et sanglante de 1789 qui permit au peuple français de franchir un nouveau pas contre la royauté. C’est d’ailleurs à cette période qu’apparurentt les cocardes tricolores qui laissèrent place ensuite au drapeau bleu, blanc, rouge, emblème de la République.

Mais revenons à notre belle journée de juillet, car un programme chargé se prépare un peu partout dans le pays. Défilés, parades, commémorations, bals, feux d’artifice, tout le monde y aura droit. Autant dire un stresse considérable pour les acteurs principaux de la journée : les drapeaux.

Des drapeaux partout

Qu’ils soit montés sur hampe, brandit par la foule ou agités par les plus petits, ils seront, le temps d’une journée, considérés comme des stars et le signe de ralliement d’un peuple uni. Et ces drapeaux, fièrs de représenter le courage et la liberté, n’auront d’autres choix que de donner le meilleurs d’eux même afin d’être les plus beaux possible.

Et oui, pas facile d’être un drapeau en ce jour. A Paris, on les installe afin d’être bien vus du public et pour le défilé militaire. Dans les petites villes, les drapeaux sont, le plus souvent, dressés sur la place du village. Ils ont alors tout le loisir d’observer se qui s’y passe, s’étonnant même de cette drôle de cohabitation entre les défilés militaire et les bals en plein air.

Le grand défilé

Dans la capitale, tous sont fébriles. Bientôt, le Président fera son apparition et alors, la parade pourra débuter. Et, tout à coup, dans un grand silence, il arrive. Alors le moment tant attendu peut commencer. Et ce sont des chars, des troupes… qui défilent devant les yeux ébahit des drapeaux, claquant fièrement au vent.

Dans une charmante petite commune de Bretagne, sur la grande place, c’est au maire de lancer la cérémonie. Tout d’abord, commémorations au monument aux morts, puis un petit défilé. Et même s’il n’est pas aussi grand et aussi beau que celui de grandes villes, il n’empêche pas que les drapeaux sont aussi fièrs d’être là, flottant aux rythme de la fanfare.

Ensemble autour du drapeau

Ensuite, un banquet est organisé afin que tout les habitants se retrouvent ensemble, toujours dans un sentiment d’union et de partage. On mange, on chante, on rit, on se souvient. Autour des plus âgés, les enfants sont assis, les oreilles grandes ouvertes, à les écouter raconter leur enfance, leurs souvenirs, la guerre et les fêtes de village. Et, un peu plus haut, les drapeaux écoutent aussi, fascinés.

Puis, vient l’heure du bal. Alors tout le monde se lève, et c’est sur des musiques entraînantes qu’est célébrée la fête nationale. Les couples se lèvent tandis que les garçons prennent le parti d’inviter les jeunes filles sous le regard amusé des anciens. Les enfants courent entre les danseurs, riant, heureux d’être à une fête de grand. Et les drapeaux ne sont pas en reste, claquants au son de l’accordéon.

Le repos des drapeaux

Le jour commence à tomber. Il est temps que le soleil aille se coucher pour laisser place à une magnifique nuit étoilée qui sera agrémenter de beaucoup de couleurs. En effet, aux quatre coins de la France seront tirés de superbes feux multicolores. Et c’est avec autant d’impatience que toutes ces personnes réunies que les drapeaux attendent cet instant.

Dès les premiers tirs, tout le monde retient son souffle s’émerveillant de la beauté du spectacle. Les derniers feux font leur apparition avec le bouquet final et c’est dans un dernier éclat que la nuit reprends tout ses droits.

Alors, tout le monde rentre chez soi, déçu, que ce soit déjà la fin de cette merveilleuse journée mais heureux d’avoir pu y participer. Quant aux drapeaux, il est temps pour eux d’avoir un peu de repos, bien mérité. Et comme pour leur rendre hommage, ou peut être un peu jalouse du soleil, la lune se lève pour les éclairer, et pouvoir un peu les contempler.