Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeaux historiques de Bretagne

Ancien pays celtique au même titre que l’Ecosse, l’Ile de Man, l’Irlande, le Pays de Galle et la Cornouaille, la Bretagne était, à l’origine, composée de plusieurs provinces qui possédaient leurs propres drapeaux. Elle en comptait 9 au total.

 

Drapeaux bretons de l’ouest

Au nord-ouest se situe le Léon, ancien évêché créé en 865. Sa superficie est d’environ 2019 km² et possède des frontières naturelles avec deux rivières : à l’est, le Morlaix et au sud par le fleuve Elorne ainsi que par les Monts d’Arrée. Le Léon eut plusieurs drapeaux mais le dernier est composé d’un lion noir sans griffes, langue ou dents sur fond jaune.

Ses voisins sont le Trégor et la Cornouaille. Leurs drapeaux sont, en un sens, identiques du fait qu’ils sont également composés d’un animal. Pour le Trégor, il s’agit d’un dragon et d’un bélier pour la Cornouaille. Respectivement d’une superficie de 2251 km² et de 5979 km², ces deux provinces ont pour emblèmes des animaux combattifs et non soumis.

 

Les drapeaux de la Bretagne Centre

La Bretagne centre est composée de provinces portant les noms des principales villes. Ainsi, les étendards sont ceux des « pays » de Vannes, St Brieux, St Malo et Dol. Il faut également savoir que leur principale particularité est d’être composée d’hermines, animal symbolique en Bretagne.

L'Hermine bretonne, animal symbolique

En effet, si l’hermine apparait sur ces drapeaux c’est d’après une légende qui trouve son origine sous Anne de Bretagne. Un jour d’hiver où la Duchesse se promenait dans les bois, elle assista à la traque d’une hermine blanche. Arrivée au bord d’une mare boueuse, l’animal fit demi-tour pour faire face aux chasseurs et à la mort ne voulant pas salir son pelage immaculé.

Voyant cela, la Duchesse gracia l’hermine qui devint alors l’emblème du pays, figurant ainsi sur de nombreux blasons. Cette légende inspira également la devise bretonne à savoir « kentoc'h mervel eget bezañ saotred » c'est-à-dire « plutôt la mort que la souillure ».

 

Villes historiques et leurs drapeaux

Rennes, ou Roazhon de son nom bretonne déroge pas à la règle des pavillons herminés puisque le sien en possède également.

Rennes, aux mouchetures d'hermine

Inspiré du blason de la ville, il est composé de 6 bandes obliques noires et blanches. Sur les bandes blanches, on retrouve 8 mouchetures d’hermines représentant les subdivisions du pays rennais.

Nantes et son étendard herminé

Naoned, de son nom breton, fait parti de la Loire Atlantique, cette ville fut bretonne et possède d’ailleurs un très beau château.

Inspiré du blason nantais, son étendard est composé d’une bande rectangulaire verticale rouge sur le côté gauche et d’une bande carrée sur le côté droit.

La bande rouge contient un bateau doré aux voiles herminés, symbole du commerce portuaire. Le bande carrée est blanche et mouchetée d’hermines comme sur nombre de drapeaux avec, au milieu, une bande verte ondulante représentant la Loire.

 

Bretagne moderne et drapeaux

Voici donc pour les anciennes provinces bretonnes. Car aujourd’hui, lorsque qu’on parle de la Bretagne, on se réfère souvent au Gwenn Ha Du, symbole d’une région française, oubliant ainsi qu’elle fut un pays celtique à part entière ayant son propre drapeau.

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

Ancien pays celtique au même titre que l’Ecosse, l’Ile de Man, l’Irlande, le Pays de Galle et la Cornouaille, la Bretagne était, à l’origine, composée de plusieurs provinces qui possédaient leurs propres drapeaux. Elle en comptait 9 au total.

 

Drapeaux bretons de l’ouest

Au nord-ouest se situe le Léon, ancien évêché créé en 865. Sa superficie est d’environ 2019 km² et possède des frontières naturelles avec deux rivières : à l’est, le Morlaix et au sud par le fleuve Elorne ainsi que par les Monts d’Arrée. Le Léon eut plusieurs drapeaux mais le dernier est composé d’un lion noir sans griffes, langue ou dents sur fond jaune.

Ses voisins sont le Trégor et la Cornouaille. Leurs drapeaux sont, en un sens, identiques du fait qu’ils sont également composés d’un animal. Pour le Trégor, il s’agit d’un dragon et d’un bélier pour la Cornouaille. Respectivement d’une superficie de 2251 km² et de 5979 km², ces deux provinces ont pour emblèmes des animaux combattifs et non soumis.

 

Les drapeaux de la Bretagne Centre

La Bretagne centre est composée de provinces portant les noms des principales villes. Ainsi, les étendards sont ceux des « pays » de Vannes, St Brieux, St Malo et Dol. Il faut également savoir que leur principale particularité est d’être composée d’hermines, animal symbolique en Bretagne.

L'Hermine bretonne, animal symbolique

En effet, si l’hermine apparait sur ces drapeaux c’est d’après une légende qui trouve son origine sous Anne de Bretagne. Un jour d’hiver où la Duchesse se promenait dans les bois, elle assista à la traque d’une hermine blanche. Arrivée au bord d’une mare boueuse, l’animal fit demi-tour pour faire face aux chasseurs et à la mort ne voulant pas salir son pelage immaculé.

Voyant cela, la Duchesse gracia l’hermine qui devint alors l’emblème du pays, figurant ainsi sur de nombreux blasons. Cette légende inspira également la devise bretonne à savoir « kentoc'h mervel eget bezañ saotred » c'est-à-dire « plutôt la mort que la souillure ».

 

Villes historiques et leurs drapeaux

Rennes, ou Roazhon de son nom bretonne déroge pas à la règle des pavillons herminés puisque le sien en possède également.

Rennes, aux mouchetures d'hermine

Inspiré du blason de la ville, il est composé de 6 bandes obliques noires et blanches. Sur les bandes blanches, on retrouve 8 mouchetures d’hermines représentant les subdivisions du pays rennais.

Nantes et son étendard herminé

Naoned, de son nom breton, fait parti de la Loire Atlantique, cette ville fut bretonne et possède d’ailleurs un très beau château.

Inspiré du blason nantais, son étendard est composé d’une bande rectangulaire verticale rouge sur le côté gauche et d’une bande carrée sur le côté droit.

La bande rouge contient un bateau doré aux voiles herminés, symbole du commerce portuaire. Le bande carrée est blanche et mouchetée d’hermines comme sur nombre de drapeaux avec, au milieu, une bande verte ondulante représentant la Loire.

 

Bretagne moderne et drapeaux

Voici donc pour les anciennes provinces bretonnes. Car aujourd’hui, lorsque qu’on parle de la Bretagne, on se réfère souvent au Gwenn Ha Du, symbole d’une région française, oubliant ainsi qu’elle fut un pays celtique à part entière ayant son propre drapeau.