Nous fabriquons vos supports de communications
 (+33) 02 99 38 10 47

Drapeaux symboles

Il y a des milliers d'années, les drapeaux furent d'abord utilisés à des fins militaires, à terre, puis en mer. Peu à peu, ils évoluèrent, pour représenter des maisons royales, puis des pays, des niveaux de gouvernement, des entreprises, des grades et des unités militaires, des équipes sportives ou des partis politiques...

 

Drapeaux et usages

Quelque que soit leur usage, les drapeaux sont, sous la forme d'un morceau d'étoffe généralement rectangulaire (forme qui permet d'ourler plusieurs fois le tissu et donc d'en reculer l'usure), la représentation d'un lieu, d'une organisation ou d'une personne, destinée à être vue de loin et reproduite en grande quantité dans une multitude de tailles.

Les règles générales

Les drapeaux sont nés de l'héraldique. Il s'agit de la pratique qui consiste à dessiner des armoiries, pratique de laquelle la création des étendards s'inspire. Ces derniers doivent donc répondre à certains critères tels que les couleurs ou les motifs.

Les couleurs

Le fait de n'utiliser que deux ou trois des couleurs de base (rouge, vert, bleu, noir, jaune ou blanc) permet d'en améliorer la visibilité. Au delà de ce nombre, les drapeaux deviennent compliqués et plus chers, d'autant plus que le nombre de tissu est relativement limité en nombre de couleurs. Le fait de séparer les couleurs foncées par une couleur claire améliore également le contraste tel est le cas de l'étendard drapeau français.

Le motif

Autre principe élémentaire : plus les drapeaux sont simples, plus ils gagnent en lisibilité. Ils se doivent d'être vus de loin, c'est pourquoi les grandes formes, les lignes parallèles, ajoutées aux couleurs vives les rendent plus efficaces. De plus, leur simplicité leur permet d'être fabriqués en grande quantité pour un moindre coût et éventuellement d'être réversibles ou tout au moins reconnaissable à l'envers. C'est le cas, par exemple pour l'étendard du Congo

 

Les drapeaux et leur symbolisme

Si symbole il doit y avoir sur des drapeaux, il faut alors qu'il soit clair et significatif pour qu'il ait un intérêt. Un symbole principal et unique est plus adapté. Sa couleur peut aussi en amplifier son sens, comme le rouge pour le sang, le blanc pour la pureté ou le bleu pour le ciel. Toutefois les étendards portant des symboles de taille trop importante perdent dans l'efficacité du message qu'ils souhaitent transmettre.

L'originalité

Les drapeaux doivent être porteurs d'une image, d'une identité et ne sont donc pas la réplique d'autres déjà crées. En revanche, la ressemblance par les symboles ou les couleurs peuvent indiquer les affinités avec d'autres pays, insister sur l'héritage historique d'un pays, les rapports, les liens, la solidarité d'états entre eux. C'est ainsi que la plupart des pays d'Afrique ont gardé les mêmes couleurs (le jaune, le vert et le rouge) pour afficher leur appartenance à un même continent.

Les écritures

Les drapeaux portant un texte vont à l'encontre de leur mission première : le symbolisme. En plus d'être difficiles à décripter, compliqués à fabriquer, non réversibles, ces derniers deviennent des banderoles à voir de près et d'un seul côté... Il en est de même pour les sceaux dont l'usage d'origine était l'impression sur du papier et non sur du tissu.

 

Quelques drapeaux internationaux

La croix rouge, cette organisation internationale qui s'occupe des victimes de guerre a été fondée en 1863 par un suisse, Henri Dunant. Son nom vient de son drapeau : une croix rouge sur fond blanc, c'est-à-dire l'inverse de celui de la Suisse. Cette croix symbolise la crucification de Jésus, c'est pourquoi, dans les pays islamiques, elle a été remplacée par un croissant (signe de l'Islam) et dans les pays ne voulant de connotation religieuse, depuis 2005, par un losange rouge nommé cristal.

L'Union Africaine

Cette organisation (UA), qui remplace l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA), a choisi pour ses drapeaux une large bande horizontale verte en haut et en bas, séparée par une mince bande jaune encadrant une bande centrale blanche qui porte l'emblème de l'organisation.

Cet emblème se compose d'une carte jaune du continent africain, sans frontière, en signe de son unité, bordée d'un cercle vert et d'un cercle jaune. Des feuilles de palmier sortant de ce cercle symbolisent la paix et les sept cercles rouges enlacés dans le bas du motifs représentent le sang versé pour la libération de l'Afrique.

 

L'OTAN et ses drapeaux

C'est le 14 octobre 1953 que le conseil de l'Atlantique nord adopta définitivement l'emblème porté par ses étendards actuels : une boussole bleue et blanche sur un fond bleu foncé. Ce nouvel emblème fut officiellement inauguré à Paris à cette date lors d'une cérémonie sur l'esplanade des Invalides avec bien entendu, un défilé des drapeaux.

La détermination de l'emblème

Au départ, il avait été envisagé un bouclier argenté orné de 14 étoiles avec deux rayures bleues pour symboliser l'union pour la défense de ses 14 pays membres mais cela excluait toute nouvelle adhésion d'un pays. Il a donc été décrété, qu'il ne fallait aucune allusion au nombre de pays adhérents comme symbole sur les drapeaux.

La simplicité des drapeaux

Ces derniers se doivent donc d'être d'une simplicité absolue pour répondre à leur mission première, le symbolisme, mais revêtent toutefois une grande complexité lorsqu'il s'agit de remonter l'histoire pour trouver l'origine de leur création... Chaque histoire à ses drapeaux !

Parasols personnalisésxx

CARACTERISTIQUES PRODUITS

Il y a des milliers d'années, les drapeaux furent d'abord utilisés à des fins militaires, à terre, puis en mer. Peu à peu, ils évoluèrent, pour représenter des maisons royales, puis des pays, des niveaux de gouvernement, des entreprises, des grades et des unités militaires, des équipes sportives ou des partis politiques...

 

Drapeaux et usages

Quelque que soit leur usage, les drapeaux sont, sous la forme d'un morceau d'étoffe généralement rectangulaire (forme qui permet d'ourler plusieurs fois le tissu et donc d'en reculer l'usure), la représentation d'un lieu, d'une organisation ou d'une personne, destinée à être vue de loin et reproduite en grande quantité dans une multitude de tailles.

Les règles générales

Les drapeaux sont nés de l'héraldique. Il s'agit de la pratique qui consiste à dessiner des armoiries, pratique de laquelle la création des étendards s'inspire. Ces derniers doivent donc répondre à certains critères tels que les couleurs ou les motifs.

Les couleurs

Le fait de n'utiliser que deux ou trois des couleurs de base (rouge, vert, bleu, noir, jaune ou blanc) permet d'en améliorer la visibilité. Au delà de ce nombre, les drapeaux deviennent compliqués et plus chers, d'autant plus que le nombre de tissu est relativement limité en nombre de couleurs. Le fait de séparer les couleurs foncées par une couleur claire améliore également le contraste tel est le cas de l'étendard drapeau français.

Le motif

Autre principe élémentaire : plus les drapeaux sont simples, plus ils gagnent en lisibilité. Ils se doivent d'être vus de loin, c'est pourquoi les grandes formes, les lignes parallèles, ajoutées aux couleurs vives les rendent plus efficaces. De plus, leur simplicité leur permet d'être fabriqués en grande quantité pour un moindre coût et éventuellement d'être réversibles ou tout au moins reconnaissable à l'envers. C'est le cas, par exemple pour l'étendard du Congo

 

Les drapeaux et leur symbolisme

Si symbole il doit y avoir sur des drapeaux, il faut alors qu'il soit clair et significatif pour qu'il ait un intérêt. Un symbole principal et unique est plus adapté. Sa couleur peut aussi en amplifier son sens, comme le rouge pour le sang, le blanc pour la pureté ou le bleu pour le ciel. Toutefois les étendards portant des symboles de taille trop importante perdent dans l'efficacité du message qu'ils souhaitent transmettre.

L'originalité

Les drapeaux doivent être porteurs d'une image, d'une identité et ne sont donc pas la réplique d'autres déjà crées. En revanche, la ressemblance par les symboles ou les couleurs peuvent indiquer les affinités avec d'autres pays, insister sur l'héritage historique d'un pays, les rapports, les liens, la solidarité d'états entre eux. C'est ainsi que la plupart des pays d'Afrique ont gardé les mêmes couleurs (le jaune, le vert et le rouge) pour afficher leur appartenance à un même continent.

Les écritures

Les drapeaux portant un texte vont à l'encontre de leur mission première : le symbolisme. En plus d'être difficiles à décripter, compliqués à fabriquer, non réversibles, ces derniers deviennent des banderoles à voir de près et d'un seul côté... Il en est de même pour les sceaux dont l'usage d'origine était l'impression sur du papier et non sur du tissu.

 

Quelques drapeaux internationaux

La croix rouge, cette organisation internationale qui s'occupe des victimes de guerre a été fondée en 1863 par un suisse, Henri Dunant. Son nom vient de son drapeau : une croix rouge sur fond blanc, c'est-à-dire l'inverse de celui de la Suisse. Cette croix symbolise la crucification de Jésus, c'est pourquoi, dans les pays islamiques, elle a été remplacée par un croissant (signe de l'Islam) et dans les pays ne voulant de connotation religieuse, depuis 2005, par un losange rouge nommé cristal.

L'Union Africaine

Cette organisation (UA), qui remplace l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA), a choisi pour ses drapeaux une large bande horizontale verte en haut et en bas, séparée par une mince bande jaune encadrant une bande centrale blanche qui porte l'emblème de l'organisation.

Cet emblème se compose d'une carte jaune du continent africain, sans frontière, en signe de son unité, bordée d'un cercle vert et d'un cercle jaune. Des feuilles de palmier sortant de ce cercle symbolisent la paix et les sept cercles rouges enlacés dans le bas du motifs représentent le sang versé pour la libération de l'Afrique.

 

L'OTAN et ses drapeaux

C'est le 14 octobre 1953 que le conseil de l'Atlantique nord adopta définitivement l'emblème porté par ses étendards actuels : une boussole bleue et blanche sur un fond bleu foncé. Ce nouvel emblème fut officiellement inauguré à Paris à cette date lors d'une cérémonie sur l'esplanade des Invalides avec bien entendu, un défilé des drapeaux.

La détermination de l'emblème

Au départ, il avait été envisagé un bouclier argenté orné de 14 étoiles avec deux rayures bleues pour symboliser l'union pour la défense de ses 14 pays membres mais cela excluait toute nouvelle adhésion d'un pays. Il a donc été décrété, qu'il ne fallait aucune allusion au nombre de pays adhérents comme symbole sur les drapeaux.

La simplicité des drapeaux

Ces derniers se doivent donc d'être d'une simplicité absolue pour répondre à leur mission première, le symbolisme, mais revêtent toutefois une grande complexité lorsqu'il s'agit de remonter l'histoire pour trouver l'origine de leur création... Chaque histoire à ses drapeaux !